Souffrance animale

par Duck Love  -  23 Avril 2022, 15:41  -  #Abattoirs, #Zoo, #Cirque, #Animal de laboratoire, #Maltraitance animale, #Traffic d'animaux sauvages, #Chasse, #Pêche, #Incendies

Récemment, j’ai failli renverser un cerf qui arrivait sur la chaussée de nuit, il semblait complètement déboussolé. Face à ma voiture, il s’est affolé et à voulu repartir du côté du bois mais des barrières l’en ont empêché. Des voitures arrivaient derrière moi et je ne sais pas si ce pauvre cerf est resté en vie mais je me suis dit qu’entre les infrastructures humaines qui volent tout l’espace des animaux et la chasse, l’espérance de vie de “mon” cerf était faible. Je veux lui rendre hommage car c’est grâce à lui que j’ai eu envie de me pencher sur la mortalité et la souffrance animale.

 

Majestueux cerf, si tu es toujours vivant, je te souhaite une longue et belle vie sauvage… loin des hommes !

Plan de l'article :

  1. La chasse
  2. Les abattoirs
  3. Les élevages intensifs
  4. La pêche intensive et les filets dérivants
  5. Les incendies de forêts et la destruction des habitats
  6. Les fermes
  7. Les cirques
  8. Les zoos
  9. Le commerce des peaux
  10. Les marées noires
  11. Les animaux de laboratoire
  12. Le trafic des animaux sauvages
  13. Le marché aux chiens en Chine
  14. Les combats de chien, de coq, la corrida
  15. Animaux maltraités ou abandonnés par leurs maîtres
  16. Le réchauffement climatique

 

LA CHASSE

Ne détournons pas le regard face à ce cerf traqué à mort par des chasseurs :

 

Mais qu’est-ce qui motive les chasseurs français à tuer des bêtes ?

 

  • Pour manger de la viande ? Étrange, quand on sait que les supermarchés et les boucheries regorgent d’étals de viande…
  • Pour réguler la faune ? Non, la chasse est un loisir et non un service publique comme le remarque le site : france-sans-chasse.org qui poursuit ainsi : Chaque année,  20 millions d’animaux (faisans, lièvres, lapins, perdrix, etc.) sont élevés ou importés pour être lâchés par les chasseurs dans la nature, parfois le matin même de la partie de chasse. Ceci dans l’unique but de fournir suffisamment de cibles vivantes. Comment osent-ils, face à ces faits, évoquer la « régulation » ?
  • Pour le plaisir d’être en forêt ? Inutile de chasser pour cela ! Nous pouvons sortir nos jumelles, nos appareils photos, nous pouvons chercher des empreintes d’animaux, cueillir des champignons… Il n’y a pas que les chasseurs qui ont envie de profiter de la forêt ! La chasse qui dure 9 mois sur 12, nous empêche de profiter des bois… Et à la belle saison, les tiques, qui menacent chiens et hommes, nous rendent réticents à rester longtemps dans les forêts...
  • Pour perpétuer une pratique traditionnelle ? Est-il utile de rappeler que toute tradition n’est pas bonne à garder ? L’excision des petites filles est une tradition dans certains pays, faut-il pour autant la perpétuer ?

 

 

 

 

Je pense que les chasseurs français chassent car ils aiment tuer, c’est simplement un bon loisir pour eux. Le combat entre l’homme et l’animal se fait à armes inégales et je trouve cela immonde et intolérable ! Les chasses à courre ne laissent aucune chance aux sangliers, renards, faisans, cerfs… Et que penser de la chasse à la glu qui se pratique encore dans beaucoup de pays ? Les oiseaux se posent sur des branches encollées et ils se collent les pattes. Quelle souffrance pour les oiseaux pris dans ce piège démoniaque!

 

La majorité des français sont contre la chasse, selon un sondage IPSOS du 16 septembre 2021. Il en ressort de cette étude que 4 français sur 5 sont contre la chasse, pourtant nous continuons à l’accepter.

 

Il faut dire que les lobbies de la chasse sont puissants. Pour attirer l’électorat des chasseurs, notre président Macron à réduit de moitié le prix du permis de chasse. Si Nicolas Hulot, alors ministre de l’écologie, a quitté le gouvernement c’est parce qu’à une réunion sur la chasse, le chef de l’état à accepté la présence de lobbyiste(s) de la chasse… 

LES ABATTOIRS

Ne détournons pas le regard face à ces poussins mâles broyés vifs dans un abattoir :

Pour satisfaire la demande des gens (dont je fais partie) de manger de la viande régulièrement, voire systématiquement, des millions d’animaux sont abattus chaque jour dans le monde.

 

 

Ne nous voilons pas la face, l’animal qui ne sent rien et qui n’est pas stressé dans un abattoir est une fable pour nous donner bonne conscience.

 

 

Avant, je me disais que les animaux étaient étourdis avant d’être tués, mais en faisant des recherches pour faire cet article, j’ai appris que :

 

  • Même en ayant été étourdis ou assommés,30% des animaux sont encore conscients lors de leur mise à mort.

 

  • Les animaux à l’abattoir sont très angoissés, ils ressentent la peur des animaux en train de se faire tuer.

 

  • Lors des abattages rituels casher ou hallal, l’étourdissement des animaux est interdit.

 

  • l’étourdissement n’est pas une méthode douce pour endormir l’animal mais une méthode violente pour le terrasser : choc électrique, perforation de la boîte crânienne, asphyxie au gaz.

 

 

 

 

 

Il est faux de dire que le bétail à une mort indolore à l’abattoir. Leur mort est souvent longue et toujours douloureuse.

Quelques suggestions :

Et si chaque famille réduisait sa consommation de viande ?

 

Et si les éleveurs tuaient eux-mêmes leurs bêtes au niveau local ?

 

Et si la souffrance animale dans les abattoirs n'était plus un sujet tabou et que l'on réfléchissait ensemble pour trouver des solutions plus acceptables ?

LES ELEVAGES INTENSIFS

Ne détournons pas le regard face à ces poules qui n'ont aucune place pour bouger :

Nantes : Mobilisation contre l'élevage intensif de poulets

 Photographie nantes-infos.fr

 

Il s'agit d'élever le plus d'animaux sur une surface la plus petite possible. Pourquoi ? Pour gagner un maximum d'argent bien sûr !

 

 

Acheter de la viande moins chère au supermarché ou chez le boucher veut dire grande souffrance animale car l'animal a été élevé en batterie.

 

 

Les animaux souffrent non seulement à l'abattage mais aussi lors de leur courte vie. Les veaux, vaches, cochons, oies... n'ont pas la possibilité de bouger. Les poules entassées dans des cages ne peuvent pas déployer leurs ailes.


Oies et canards sont gavés pour que leurs foies atteignent plusieurs fois la normale, quelle souffrance pour que l'on puisse manger du foie gras qui est simplement un repas plaisir !

 

Le site https://www.ciwf.fr/ témoigne des conditions de gavage des canards et des oies : " Tous les ans, quelque 40 millions de canards et d'oies sont élevés pour la production de foie gras dans l'UE (...). L'élevage en cage et l'alimentation forcée sont l'un comme l'autre des pratiques cruelles. Les cages sont généralement petites, au sol grillagé, sans litières ni sol plein où se reposer. A part un abreuvoir, la cage est entièrement nue. Les oiseaux développent une posture et une locomotion anormales, des plaies aux ailes et des lésions aux pattes. L'alimentation forcée provoque des inflammations de l'œsophage et d'autres blessures."

Voici un texte de Greenpeace sur l'élevage intensif :

" Il est urgent d’agir : la transition s’impose :

Les faits sont là : l’élevage français s’est industrialisé au cours des dernières années avec la complicité de l’État. Alors que l’urgence climatique et sociale se fait de plus en plus pressante, cette course à la dérégulation et à l’hyper concentration doit s’arrêter. Nous ne pouvons plus nous permettre de suivre le modèle de pays comme les États-Unis, le Brésil ou la Chine, qui ont fait le choix de saccager leur environnement pour faire prospérer leur agro-industrie. Pour amorcer l’indispensable métamorphose de notre agriculture, nous proposons les mesures suivantes :

  • Créer un moratoire sur les futures “méga-installations” en élevage
  • Encadrer strictement les “méga-installations” existantes, via des contrôles et des sanctions renforcés et l’arrêt de leurs financements publics
  • Mettre en place des politiques publiques qui financent les paysans et paysannes et la transition, pas la surproduction
  • Limiter les volumes de production de viande et de produits laitiers régionalement en fonction des niveaux de consommation"

LA PECHE INTENSIVE ET LES FILETS DERIVANTS

Ne détournons pas le regard face à cette baleine grise massacrée :


Auteur de la photographie : Paul MARCANTONIO - Photo extraite du site mes opinions.com où vous pouvez signer une pétition pour la fin de la pêche intensive et la pollution des eaux.

 

La pêche intensive est un vrai drame, elle épuise les ressources animales et végétales des milieux aquatiques.

 

Le site http://www.vedura.fr/ rappelle un rapport de WWF :"Dans un rapport du WWF, il est dénoncé que 80% des carrelets pêchés en mer du Nord sont rejetés par dessus bord, morts, en raison de leur trop petite taille. La pêche des requins, qui menace la survie de nombreuses espèces de requins indispensables aux écosystèmes marins, est consacrée uniquement à leur aileron. Lorsque le requin est pêché, l'aileron est découpé et il est rejeté tel quel dans la mer."



La surpêche détruit aussi la chaîne alimentaire et provoque la mort d'oiseaux pélagiques qui n'ont plus rien à manger. La politique commune de la pêche (PCP) fixe un quota de poissons à pêcher, encore faut-il qu'il soit respecté...

 

Les filets dérivants tuent un maximum d'animaux marins, seuls certains seront vendus. Des animaux morts inutilement, c'est une pratique inacceptable !

 

On peut lire dans l'encyclopédie libre wikipédia à l'entrée Filet fantôme : "Les filets fantômes sont des filets de pêche qui ont été volontairement laissés ou perdus dans l'océan par des pêcheurs. Ces filets, souvent presque invisibles par manque de lumière, peuvent s'emmêler sur des récifs rocheux ou dériver en pleine mer. Ils peuvent prendre au piège poissonsdauphinstortues de merrequinsdugongscrocodilesoiseaux de mercrabes et autres créatures, y compris parfois des plongeurs humains1. Les filets fonctionnent comme prévu et limitent les mouvements des animaux, leur infligeant lacérations et infections, et causant leur mort de faim ou par asphyxie pour ceux qui doivent retourner à la surface pour respirer";

Des filets maillants sont abandonnés en mer par les pêcheurs pour gagner du temps ( et donc de l'argent) : ce sont des filets allant jusqu'à 10 000 mètres de profondeur qui forment d'immenses murs tenus à la surface par des bouées et qui tuent tous les animaux de la mer pris au piège. Les pêcheurs ne sont plus là mais pendant plusieurs années leurs filets tuent inutilement les poissons, les tortues de mer, les mammifères marins et les oiseaux pélagiques. C'est inadmissible !

 

Les filets dérivants sont interdits depuis 1992 mais les filets maillants sont encore pire.

 

Beaucoup de pièges à crabes se perdent aussi en mer et tuent toujours inutilement des tas de crabes.

 

Une incitation financière est prévue pour les pêcheurs qui récupèrent leurs équipements perdus ou abandonnés. Normalement l'humanité et la citoyenneté  des pêcheurs devraient suffire pour qu'ils ne fassent pas n'importe quoi ? Pourquoi l'argent est-il le maître du monde ?

 

 

Photographie Wikipédia, tortue prise dans un filet fantôme


Photographie vedura.fr  - Tortue morte, les filets dérivants tuent la biodiversité sous marine

LES INCENDIES DE FORETS ET LA DESTRUCTION DES HABITATS

Ne détournons pas le regard face à ce kangourou mort dans un incendie de forêt en Australie :

Photo SAEED KHAN/AFP, article Sciences et avenir par Marine Benoit le 15/01/20

Partout dans le monde, les incendies de forêt, dont l'homme est majoritairement responsable, tuent énormément d'animaux et détruisent leurs habitats. Le Parisien du 17/08/21 fait le point sur les incendies en Europe et en Russie.

  1. En Turquie : Des incendies dans les provinces de Mugla et d'Antalya ont tués beaucoup de lynx du désert et de chèvres sauvages égrares. Des espèces en danger ont également été touchées comme des hiboux, des reptiles, des amphibiens et des pics.
  2. En Grèce : Les feux de forêts dans le nord de l'Attique ont brûlé des cerfs, des loups, des renards, des écureuils et des bécasses.
  3. En Italie : En Sardaigne, le cerf sardo-corse, sauvé de l'extinction dans les années 1980, la perdrix gambra et le lièvre sarde ont été massivement victimes des incendies.
  4. En France: Les incendies dans le Var ont tués des tortues d'Hermann, dernières tortues terrestres protégées.
  5. En Russie : Les grandes forêts sibériennes ont été en proie aux flammes. Ont été touchés selon WWF : " le wapiti, le renne sauvage, le chevreuil, l’ours brun, le glouton, le lynx et l’écureuil volant et des espèces plus rares comme le cerf porte-musc (reconnaissable à ses deux canines supérieures en forme de longs crocs effilés), le mouflon des neiges, une espèce de marmotte, la grue blanche, la grue noire, le faucon gerfaut, le faucon pèlerin, le pygargue à queue blanche et l’aigle royal."

 

Nous pourrions ainsi faire le tour de la planète des animaux brulés vifs dans les feux de forêts. C'est un triste inventaire qui est souvent provoqué par le réchauffement climatique dont nous sommes responsables. Je ne peux pas, cependant, clore ce passage sur les feux de forêt sans évoquer les drames en Australie et en Amazonie.

  • En Australie : Selon le journal Le Monde du 28 juillet 2020, " trois milliards d'animaux ont été touchés par les feux de forêts en Australie. Selon un rapport, 2.46 milliards de reptiles, 180 millions d'oiseaux, 143 millions de mammifères et 51 millions de batraciens ont été affectés par les incendies de 2019-2020"

Les koalas font partie des animaux sévèrement touchés par les incendies qui ont sévi en Australie, les menaçant même d’extinction, en janvier 2020.Les koalas font partie des animaux sévèrement touchés par les incendies qui ont sévi en Australie, les menaçant même d’extinction, en janvier 2020. 

 

  • En Amazonie : D'après le site de Futura sciences," en Amazonie, 85% des espèces menacées sont touchées par des incendies.(...). Les incendies de forêt ne sont pas tous d'origine naturelle. De nombreux feux sont ainsi volontairement allumés par les agriculteurs afin de faire place nette pour permettre la culture de soja ou exploiter les pâturages pour le bétail. Cette politique (...)a repris de plus belle à partir de 2019 avec l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, un président qui ne se montre pas particulièrement préoccupé par les questions environnementales.(...) Et les choses ne se sont pas arrangées en 2020, avec plus de 100.000 incendies en Amazonie durant l'année selon l'Institut national de recherches spatiales (INPE)"​​​​​​​

 

  LES FERMES

Ne détournons pas le regard face à ce porcelet martelé à mort par des inconnus dans une ferme pédagogique :     



Photographie  nouvelles-du-monde.com

 

- La basse-cour : l'élevage de la volaille en liberté coute plus cher que les élevages intensifs. Mais les poules sont moins malades que lorsqu'elles sont entassées dans des cages.

 

- Les bovins : les vaches peuvent vivre 12 ans, mais à l'âge de 7 ans, elles sont abattus pour leur viande car leur rendement laitier diminue. Quand une vache a en veau, le fermier lui ôte son petit au bout d'une semaine pour qu'elle continue à lui fournir son lait. Les veaux peuvent être abattus pour la boucherie entre 4 et 8 mois.

 

https://agriculture.gouv.fr/ : Sur ce site, le ministère de l'agriculture rappelle, en 2016, les normes européennes relatives à la protection animale. "Elever des animaux (bovins, volailles, moutons, porcs, poissons...) à des fins alimentaires est une nécessité. Cet élevage doit se faire dans des conditions compatibles avec le bien-être animal, y compris dans les bâtiments d'élevage industriel. Respecter les animaux, c'est aussi garder une harmonie avec la nature et avec l'environnement . L'union européenne s'est dotée d'un dispositif juridique conséquent et contraignant en matière d'élevage, de transport et d'abattage, qui entraîne de gros efforts, des investissements et donc un coût pour les filières professionnelles concernées".

 

Il ne faut pas oublier qu'en Europe 80% des élevages sont des élevages intensifs. Seuls 20% des élevages sont moins concernés par la productivité optimale comme les fermes pédagogiques et les fermes bio. Il existe des labels bio de qualité qui assurent que la viande provient d'animaux non élevés en batterie.

 

 

Sur le site CNEWS.FR, mis en jour en 2016, les 5 principes de base du bio sont rappelées :

 

  • Le respect des sols sans utilisation d'engrais chimique
  • Des animaux mieux traités : accès aux pâturages et soins
  • Une meilleure rémunération pour les agriculteurs
  • Un régime sain sans engrais ni pesticides
  • Des circuits courts : limitation de l'empreinte carbone, produits de saison, fraîcheur et goût des aliments.Il n'en reste pas moins que quelque soit le type d'élevage, les animaux finissent toujours à l'abattoir...

 

  LES CIRQUES

Ne détournons pas le regard face à ces oursons pour que l'on oblige à rester debout attachés à des chaînes pour leur apprendre à marcher. Ceux qui n'y parviennent pas meurent étouffés :



Photographie : petafrance.com

Source : https://www.petafrance.com/

Assis sur les gradins, nous applaudissons les tigres, les oursons, les singes qui exécutent des numéros qui nous distraient quelques instants.

Mais ces animaux sont faits pour vivre libres et sauvages. Leur faire faire des numéros de cirque est ridicule et abominable. Nous demandons nous ce que ces animaux vivent, comment ils sont domptés, si cela leur plait d'être enfermés à vie et battus pour apprendre à répéter des numéros?

Nous savons pourtant pertinemment que ces animaux souffrent et nous l'acceptons, le tout pour distraire nos enfants quelques minutes...Les animaux apprennent car ils sont battus. Les éléphants sont battus avec des bâtons munis d'un crochet et reçoivent des décharges électriques s'ils n'exécutent pas ce que le dompteur veut. Les félins sont battus et traîner par des chaînes qui les étranglent. Les ours sont battus avec des barres de fer et des colliers étrangleurs ; les singes, quant à eux reçoivent des coup de pieds et des coups de cravache.

Ce que font les dompteurs s'appellent de la barbarie et nous devons refuser de rentrer dans un cirque où il y a des animaux sauvages. En France, cette barbarie est légale, par contre quand un cirque vient dans une ville, on peut faire une pétition ou écrire au maire pour dénoncer ces pratiques cruelles et lui demander de refuser d'accueillir ce cirque. Il faut savoir qu'en Autriche, en Bolivie, en Finlande, à Singapour et en Suède, l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques est interdite. Quand est-ce que cette sage décision sera-t-elle prise en France ?

Facebook Natuurhulpcentrum https://soirmag.lesoir.be/ Lion rachitique dans un cirque français

    Source : http://www.massacreanimal.org :

Pour en venir à leur fin, les 2 seuls moyens utilisés par plusieurs dompteurs sont les coups et la privation de nourriture

LES ANIMAUX RESSENTENT AUSSI DE LA DOULEUR, DE LA PEUR ET DE LA SOLITUDE

La plupart des gens ne savent pas vraiment ce qui se passe derrière la scène de plusieurs cirques avec animaux. Croyant être témoins d’une complicité absolument remarquable entre la bête et le dompteur, ils sont éblouis par ses spectacles d’animaux dans les cirques. Mais la réalité est beaucoup plus triste que le spectacle laisse présager.

Les animaux ne sont pas faits pour sauter, lever une patte, traverser des cerceaux de feux. Ils ne sont pas faits pour supporter un dressage contre leur nature. La violence est donc utilisée pour obtenir un résultat digne d’un spectacle! Pour en venir à leur fin les 2 seuls moyens utilisés sont les coups et la privation de nourriture. Les animaux sont frappés, brûlés, piqués, privés d’eau et de nourriture et tout cela pour leur apprendre à faire des trucs et épater les spectateurs qui encouragent cette pratique en achetant des billets pour participer aux spectacles.

"À cause des traitements et de la captivité, nous voulons que l’exploitation de cirques avec animaux soit interdite. QUEL ANIMAL CHOISIRAIT DE PASSER SA VIE ENTIÈRE EN CAPTIVITÉ ?"

Photographie extraite du site massacreanimal.org/

LES ZOOS

Ne détournons pas le regard face à cet éléphant maltraité dans un zoo au Pakistan:     

Photographie : code-animal.com

 

Tous les zoos ne sont pas propres et ne sont pas prévenants envers les animaux comme c'est le cas pour ce zoo au Pakistan où les bêtes sauvages sont abandonnés et maltraités.

 

En France, 100 000 animaux sont prisonniers dans des cages de zoos. 

 

Même dans les meilleures conditions d'accueil, les zoos sont des prisons pour des animaux qui ont besoin de courir des kilomètres, qui ont besoin de chasser, qui ont besoin parfois de vivre en tribus.

 

Certains animaux réussissent à s'échapper et sont abattus, quelle tristesse ! 

 

La seule façon d'aider les animaux de zoos est de ne pas aller dans les zoos.  Comme le souligne le site https://www.petafrance.com/ : "

Nous pouvons protéger les espèces en voie de disparition en soutenant la préservation des habitats naturels, et non les prisons pour animaux.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les animaux, regardez un documentaire animalier montrant comment les animaux se comportent dans leur habitat naturel, ou regardez autour de vous ! Devenez un expert de la vie sauvage dans votre propre région, en observant les hérissons dans votre jardin ou les oiseaux qui volent au-dessus de votre tête."

Photographie PIXABAY -

Rendons-leur leur liberté !

Zoo, Singe, Bébé, Animal, Mammifère


 

LE COMMERCE DES PEAUX

Ne détournons pas le regard face à cet éléphant massacré pour sa peau :


Je croyais que l'élevage d'animaux pour leur peau en France était interdite : eh bien non !

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/ :

"Un sondage Ifop pour la Fondation 30 Millions d'amis indiquait en février 2018 que 86% des Français réclament la fermeture des élevages d'animaux à fourrure. "Près de 285.000 personnes ont déjà signé la pétition de la Fondation réclamant la fermeture des fermes à fourrure en Europe", rappelait 30 Millions d'amis. Interrogé par Sciences et Avenir, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, en charge de ces élevages, s'est montré particulièrement évasif..."

En France, il y a surtout des élevages de visons et des lapins, voici une photographie prise à Emagny dans mon département du Doubs où l'on voit que les animaux sont détenus dans des conditions déplorables. Franchement, avant de faire cette recherche sur le commerce de peaux, non seulement je n'imaginais pas que cela existait en France et encore moins dans un village près de chez moi ! 

© Fondation Brigitte Bardot

La clientèle des fourrures sont, sans surprise, les marques de luxe : Dior, Fendi, Dolce & Gabbana. Mais la mode des cols et capuche en fourrure touche maintenant les jeunes non privilégiés, ce qui est très problématique ! Le ministère de l'agriculture nie les conditions de détention atroce des visons et des lapins et refuse d'interdire le commerce de peaux. Dans quel monde vivons nous ?

Cette photographie de la Fondation Brigitte Bardot est parlante et efficace, elle mériterait d'être placardée dans nos villes !

fondation brigitte bardot fourrure campagne communication fourrure animaux morts

En plus des élevages, les animaux sont piégés dans la nature comme le souligne la fondation Brigitte Bardot : "Chaque année, des millions de ratons laveurs, coyotes, loups, lynx, opossums, ragondins, castors, loutres et autres animaux à fourrure sont tués par piégeage. Il existe différents types de pièges, des pièges subaquatiques aux pièges Conibear, mais le piège à mâchoires est le plus communément utilisé."  fondation brigitte bardot fourrure piege

Encore les oies, nous en avons parlé plus haut pour le foie gras... Pour faire des oreillers, des couettes des édredons ou encore des doudounes les oies sont plumées à vif, ce qui est très douloureux pour elles. C'est une véritable torture pour elles et elles subissent cela plusieurs fois dans leur courte vie avant d'être tuées pour être mangées. "La Fondation Brigitte Bardot demande l’interdiction absolue de cette pratique barbare et vous invite à boycotter tous les produits contenant du duvet d’oie !"

Vous êtes peut-être comme moi, en vous disant que jamais vous n'achèterez de fourrures mais on contribue aux commerces de peaux en portant des chaussures ou des ceintures en cuir ! Pour leur cuir, les animaux sont tués aussi de manière barbare ; pour leur cuir, un million d'animaux sont tués chaque année dans le monde. "Plus d’un milliard d’animaux sont tués cruellement dans le monde pour le commerce du cuir chaque année, des vaches aux veaux, en passant par les chevaux, les agneaux, les chèvres, les cochons, les chiens et les chats. Quand vous portez du cuir, il est difficile de savoir à qui appartenait la peau que vous portez." dénonce le site https://www.petafrance.com/ En Chine, où la maltraitance animale semble normale, chaque année, deux millions de chats et de chiens sont tués pour leur peau.

Au Groenland, les phoques sont tués à l'aide d'un gourdin principalement pour sa peau. C'est une chasse cruelle et inutile, et l'IFAW, le fonds international pour la protection des animaux, œuvre pour la fin de la chasse aux phoques, elle a déjà réussit à la diminuer considérablement car elle y travaille 1969.

 

Un bébé phoque du Groenland sur la glace dans le golfe du Saint-Laurent, Canada. © IFAW/S. Cook

Massacre légal de bébés phoques au Canada

https://www.loceanalabouche.com/

 

LES MAREES NOIRES

Ne détournons pas le regard face à ce pélican victime d'une marée noire :


Photographie Corse matin du 16/03/2018

Chaque marée noire constitue une catastrophe écologique. Elle menace la biodiversité et touche les tortues, les poissons, les oiseaux pélagiques, les crustacés et les mammifères marins : baleines, cachalots, dauphins, éléphants de mer, lamantins, morses, orques, narvals, phoques, otaries, les loutres, les ours blancs. 

 

Géo.fr - Tortue dans une marée noire

 

On sait qu'à chaque marée noire, les écosystèmes marins souffrent. Pendant plusieurs années, les conséquences du versement des hydrocarbures se font sentir. 20 ans après une marée noire, le nombre d'otaries dans un lieu dit n'était toujours pas revenu à la normale.

 

 

La marée noire de BP a provoqué une surmortalité de jeunes dauphins | La  Presse

La presse.ca , mortalité élevée de dauphins, marée noire

 

LES ANIMAUX DE LABORATOIRES

Ne détournons pas le regard face à la souffrance de ce singe :

Expérimentation sur des animaux : des images chocs filmées dans un  laboratoire allemand - Le ParisienPhotographie Le Parisien

Cette photographie est atroce, comme presque toutes celles qui concernent les animaux de laboratoire. Même si leur souffrance est très dure à regarder, les expériences sont utiles à la médecine contrairement, par exemple, aux filets dérivants fantômes en mer qui tuent aveuglément et inutilement des animaux marins.

Les animaux utilisés dans les laboratoires en France sont :

Nombre d’animaux utilisés en France

Statistiques sur l’utilisation des animaux à des fins scientifiques en France (2016)
En 2016, 1,9 million d’animaux ont été utilisés. Parmi eux :

  • Souris 1 145 000 soit 59,6% 
  • Poissons (toutes espèces) 307 000 soit 16%
  • Rats 172 000 soit 8,9%
  • Lapins 118 000 soit 6,1%
  • Poulets 57 000 soit 2,9%
  • Cochons d’Inde 45 000 soit 2,3%
  • Autres oiseaux 15 000 soit 0,7%
  • Chiens 4 204 soit 0,2%
  • Primates non humains* 3 508 (dont 95% macaques) soit 0,18%
  • Chats 1067
  • SOURCES : https://www.fondation-droit-animal.org/
  • En France, l'expérimentation sur les grands singes est interdite

Pour chaque expérimentation, les chercheurs passent devant un comité d'éthique en expliquant pourquoi tel animal  a été choisi comme sujet expérimental et prouver que seules les expérimentations sur un animal peuvent faire avancer l'expérience.

Dès que cela sera possible scientifiquement, il est prévu de remplacer l'animal vivant par des modèles in vitro (cellules) ou in silico (bioinformatique) comme l'utilisation de puces informatiques reproduisant le fonctionnement d'organes. Vivement que cela puisse se faire car la souffrance des animaux de laboratoire est insoutenable.

 

 

LE TRAFIC DES ANIMAUX SAUVAGES

Ne détournons pas le regard face à 7 tigres massacrés pour leurs os utilisés pour fabriquer un élixir censé développer la force de celui qui le boira.

Sept tigres surgelés découverts dans une voiture au Vietnam | CNEWS

Photo CNEWS - 7 tigres surgelés découverts dans une voiture au Vietnam

Le trafic d'animaux sauvages désormais considéré comme un crime organisé à  Hong Kong | Monde | Actualités | Le Soleil - Québec

https://www.lesoleil.com/

Eléphants, rhinocéros et pangolins tués pour leurs cornes à Hong Kong

 

Le trafic d'animaux sauvages est un commerce illégal. Les animaux sont vendus morts ou vifs dans des pays lointains. Le trafic d'animaux engendre la disparition d'espèces ce qui arrangent les trafiquant car plus un animal est rare, plus il est cher.

 

En France, le trafic d'animaux sauvages prospère (source : national geographic.fr) à cause du web qui facilite l'acquisition d'animaux sauvages.

 

Qu'est-ce que les français achètent ? Des félins, des ouistitis, des reptiles, des perroquets, des écureuils du Japon, des tamarins empereur. Les trafiquants français, quant à eux volent et revendent à l'étranger des passereaux et surtout des chardonnets qui sont recherchés pour leur chant. Certains clients semblent les manger...

NG_web_Chardonneret élégant

Trafic de passereaux (Chardonneret élégant). PHOTOGRAPHIE DE JEAN-MICHEL VASSEUR / OFFICE FRANÇAIS DE LA BIODIVERSITÉ

Le chardonneret se vend 200 euros l'oiseau et les anguilles se vendent à 3000 euros le kilo en Asie.

C'est de l'argent facile, le trafic d'animaux sauvages rapporte autant que le trafic de drogue et les trafiquants d'animaux sauvages ne risquent pas grand chose, les peines de prison les concernant sont courtes.

L'ara de Lear se négocie à 98000 euros l'oiseau et les cornes de rhinocéros valent plus cher que l'or : 150 000 euros la corne. Quand le trafiquant écope de 15000 euros d'amende, ce n'est pas du tout un problème pour lui.

 

Tant que la législation n'évoluera pas sur le trafic d'animaux, rien ne pourra arrêter les trafiquants. Les animaux saisis vivants ne peuvent pas être renvoyés dans leur pays faute de moyens financiers...Ils sont laissés à leurs acquéreurs. Trafiquants et acquéreur sont protégés ! Le trafic d'animaux ne s'arrêtera jamais !

 

 

LE MARCHE AUX CHIENS EN CHINE

Ne détournons pas le regard face à ces chiens massacrés et vendus pour être mangés en Chine :

 

Après des massacres barbares, le festival de Yulin ne vendra pas de viande  de chien cette année

Sources et photographies : https://dailygeekshow.com/

 

Si je n'avais pas entendu Emeric Caron en parler, je n'aurais jamais imaginer que cela puisse exister. Emeric Caron témoignait de l'angoisse des chiens dans des cages en train d'assister aux meurtres atroces de leurs congénères. Quelle horreur ! Chaque année en Chine, 10 000 chiens et 4000 chats sont tués pour être mangés. Ces chiens sont le plus souvent volés : dans les cages, les animaux ont souvent un collier, ce qui ne semble gêner ni les vendeurs, ni les acheteurs, ni les autorités du pays !

Ce chien, comme 10 000 autres a été tués et mangés lors du festival annuel de la viande.

 

Quand est-ce que ce festival diabolique sera-t-il définitivement interdit ? C'est tellement inhumain !

COMBATS DE CHIEN, DE COQ ET CORRIDA

Ne détournons pas le regard face à ce taureau en train d'agoniser après une longue souffrance :



Photographie : holidogtimes.com

Pour l'interdiction des combats entre humains et animaux (ex: corrida) et des animaux entre eux

https://www.mesopinions.com/

Les risques encourus par les chiens de combat

https://www.chien.com/

Chien de combat victorieux - Les combats de chien se terminent quand l'un des deux chiens meurt

 

La pratique des combats de chiens est légale dans beaucoup de pays et se fait illégalement d'en d'autres. Les spectateurs sont friands de cette activité sanguinaire et aime parier sur le vainqueur. Non seulement, les chiens souffrent au combat, mais en plus, ils reçoivent une éducation violente barbare. L'entrainement des chiens consiste le plus souvent à traîner des chaînes très lourdes dès leur plus jeune âge pour les muscler et les endurcir.

 

 

Aux Etats-Unis, une mode consiste à enfermer deux chiens de combat dans un coffre et de rouler en mettant la musique à fond. Le chien mort est jeté sur la chaussée. Le chien vainqueur peut se battre avec un autre chien dans le coffre... L'homme ne sait pas quoi inventer pour martyriser les animaux en s'amusant et en pariant de l'argent ! Source : https://www.chien.com/

 

 

 

Le combat de coqs est, quant à lui, en perte de vitesse et il n'intéresse plus les jeunes. Il existe cependant toujours et il est souvent toléré comme cela l'était par Charles de Gaulle qui avait dit que les coqs finissaient toujours par être mangés et que par conséquent les combats de coqs pouvaient être autorisés.

 

 

 

La corrida, spectacle espagnol, est un "sport national" très apprécié dans ce pays. Le taureau souffre, piqué de partout, puis après une longue et douloureuse agonie, il est achevé d'un coup d'épée par le matador. La corrida fait partie de la culture espagnole, et à ce titre, elle n'est pas prête d'être interdite !

ANIMAUX MARTYRISES OU ABANDONNES PAR LEURS MAITRES

Ne détournons pas le regard devant ce chien martyrisés par son maître :


Photographie 30 millions d'amis

 

C'est dramatique, mais en France, toute les heures, 11 animaux domestiques sont abandonnés. Chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés sur notre territoire. Abandonner son animal revient souvent à le condamner à mort de soif, de faim ou d'accident sur la route...Par rapport à ses voisins européen, la France est détentrice de ce triste record.

 

L'abandon d'animaux et la maltraitance à leur égard est puni par la loi française (2 ans de prison et 30 000 euros d'amende) mais dans les actes, les propriétaires des animaux abandonnés ou martyrisés ne sont pas recherchés.

 

Source : service-public.fr :

- Les mauvais traitements : privation d'eau et de nourriture / coups / enfermement / dressage violent

- Les sévices graves : entre 45 000 euros d'amende et 75000 et entre 3 et 5 ans de prison

- Atteintes sexuelles sur un animal, notamment filmées : entre 45 000 euros d'amende et 75000

- Tuer un animal domestique : 7500 euros d'amende et 6 mois de prison

- Tuer involontairement un animal domestique : 450 euros d'amende

 

 

L'état français a mis en place un plan attribuant 20 millions d'euros aux associations d'aide aux animaux.
 

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Ne détournons pas le regard devant cet ours polaire n'ayant plus de glaces où se poser et n'ayant plus rien à manger :

 

Réchauffement climatique: le cri d'alarme d'un conseiller de Ségolène Royal  - Challenges
Photographie Challanges.fr
 
Source : national geographic
 
 
Sept espèces souffrent particulièrement du changement climatique :
 
  1. Le poisson lime à taches oranges
  2. Le faux dragonnier, une plante d'Afrique du Sud
  3. L'ours polaire
  4. Le manchot Adélie
  5. La morue d'Atlantique nord
  6. Les coraux de toutes les mers et océans
  7. Le crapaud doré d'Amérique centrale : cet animal a disparu car il n'a pas pu lutter contre le changement climatique : son milieu de vie est les montagnes humides qui connaissent maintenant la sécheresse.

 

 

Bufo periglenes crapaud doré Bufonidae en amplexus dans rainforest  maintenant disparu au Costa Rica Photo Stock - Alamy

Le crapaud doré est mort à cause de la sécheresse Photographie Alamy

Le site ajoute que « afin d'épargner plusieurs milliers d'espèces, nous devons radicalement réduire les émissions de gaz à effet de serre, et nous devons le faire bientôt ». Parmi les solutions possibles au changement climatique figurent la fabrication de véhicules, de maisons et d'immeubles à faible consommation d'énergie ainsi que l'augmentation des énergies éoliennes et solaires, de l'hydrogène produit à partir d'énergies renouvelables et d'autres énergies alternatives."

Ne détournons pas le regard, ne fermons pas les yeux même si toutes ces photos sont douloureuses à regarder. Nous pouvons tous faire quelque chose, faire notre part de colibri ( voir La part du colibri de Pierre Rabhi ci-dessous).

 

N’allons pas applaudir les animaux de cirque ou de corrida, réagissons quand un chien est maltraité ou abandonné par son maître, réduisons notre consommation de viande, positionnons nous d’une manière ou d’une autre contre la souffrance animale!

 

En ce qui me concerne, j'ai fais ma part de colibri en écrivant cet article car j’ai été la première à détourner le regard face à la souffrance animale. Plus jamais, je ne d&tournerai le regard.

 

*La part du colibri, roman de P. RabhiOiseau, Hummer, Colibri, À Gorge Rubis

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : “Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?” “Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part.” Telle est notre responsabilité à l’égard du monde car nous ne sommes pas totalement impuissants si nous le décidons. »

 

Je laisse le mot de la fin à l'association PETA FRANCE qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les animaux. A ce jour, PETA FRANCE agit pour aider les animaux ukrainiens notamment pour les nourrir ou les faire sortir de ce territoire en guerre.

Merci à tous ceux qui défendent les droits des animaux.

 

SOURCE : https://animalaxy.fr/ - 7 associations d'aide aux animaux :

  1. La SPA : s'occuper des animaux abandonnés + dénoncer la maltraitance animale (corrida, expérimentation, cirque, fourrure...)
  2. Le fond mondial pour la nature WWF : préservation de l'environnement + aider les espèces en voix de disparition
  3. La ligue de protection des oiseaux : protection des espèces menacées + des espaces naturels
  4. Association pour la protection des animaux sauvages ASPAS : protéger le renard, l'ours et le loup, les réintroduire en France
  5. Sea shepard : protection des océans et animaux marins
  6. Ferus : défense des grands prédateurs (loups, ours, lynx)
  7. Fondation Brigitte Bardot : contre la chasse + contre l'expérimentation animale + contre le trafic d'animaux sauvages.

 

PETA France

LES ANIMAUX NE NOUS APPARTIENNENT PASET NOUS N’AVONS PAS À LES UTILISER POUR NOS EXPÉRIMENTATIONS,NOTRE NOURRITURE, NOS VÊTEMENTS OU NOS DIVERTISSEMENTS,NI À LEUR FAIRE SUBIR LA MOINDRE AUTRE FORME DE MALTRAITANCE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :