Un seul hêtre vous manque et tout est dépeuplé

par Duck Love  -  11 Novembre 2022, 18:08  -  #Déforestation, #Insectes, #Réchauffement climatique

Cela fait trente ans déjà que l'on a commencé à parler du réchauffement climatique. On en a parlé longtemps comme quelque chose de lointain qui toucherait peut-être nos arrières arrières petits enfants...

On disait que le réchauffement n'était pas inéluctable, que les grandes puissances s'entendraient pour y remédier. Alors la danse des COP à commencé, elles ont eu lieu de 1995 à nos jours, sous un tapage médiatique, mais sans avancés majeures pour notre planète. Il faut dire qu'avec des présidents comme Trump, le réchauffement climatique a de beaux jours devant lui...

Réchauffement climatique : un été sous le signe des incendies et des  canicules - Cartooning for Peace

Et puis tout s'est précipité : canicule, sécheresses à répétition, incendies, inondations, fonte des glaces, montée du niveau des eaux, tempêtes violences, famines, perte de biodiversité...

Le tout d'en une sorte d'indifférence collective...

2022, Franche-Comté, Normandie, Fontainebleau, Suisse... Ici et maintenant, la forêt souffre, des arbres meurent, nos arbres meurent...

 

                                                          Adieu l'hêtre aimé ?

L'hêtre est apparu sur terre, il y a de cela 700 000 ans. C'est un arbre majestueux qui peut atteindre  50 mètres de hauteur et que les Anciens en Franche Comté appelaient le foyard. Ses cimes forment des voutes sous le ciel et son bois blanc est recherché en menuiserie. Après le chêne, l'hêtre est la deuxième essence à peupler nos forêts.
 
Mais, dans les forêts jurassiennes entre autre, l'hêtre est condamné à mort  à cause du réchauffement climatique et du type de sol qui ne retient qu'insuffisamment l'eau. Les hausses de chaleur provoquent la sécheresse et la pullulation d'insectes, des bio-agresseurs, ennemis du bois et les hêtres, qui détestent la chaleur, commencent à disparaître et ne cesseront jamais de disparaître. Actuellement, l'hêtre représente 10% des arbres feuillus dans la forêt française, mais qu'en sera-t-il dans 20 ou 30 ans ?
 
L'hêtre boit environ 200 litres d'eau par jour, quel que soit la saison, et ses racines ne sont pas assez profondes pour aller chercher l'eau dans le sous-sol. C'est pour cela, qu'il ne peut pas lutter contre les hausses du mercure et ne pourra pas survivre longtemps. Les spécialistes pensent que le hêtre aura disparu de nos régions d'ici 2050 et les forestiers ne plantent plus d'hêtres car ils savent qu'ils ne pourront pas affronter le changement climatique. Chronique d'une mort annoncée. Aujourd'hui, les jeunes pousses d'hêtres ne deviendront certainement jamais adultes, elles vont dépérir avant.

En Suisse, sur les plateaux, l'hêtre se meurt aussi ; à l'Ajoie, on peut rencontrer des étés avec aucune goutte d'eau, comment la forêt peut-elle affronter cela ? L'hêtre survivra en altitude mais pas sur les plateaux.

Malheureusement, les hêtres ne sont pas les seules victimes ! Les épicéas, pins, sapins, le sont également. Beaucoup d'entre eux jaunissent ou rougissent et dépérissent. Les scolytes notamment, ces insectes qui grouillent avec la hausse des températures, attaquent le bois et se gavent de la sève des épicéas.

Nous devrions avoir honte de ce que nous faisons subir à la faune, à la flore et à nous même. Quand l'humain prendra-t-il conscience de l'urgence climatique ??

 

L'actualité écolo n'échappe pas aux caricaturistes !


 

 

Image libre de droit

Image libre de droit

                                                          MES SOURCES


https://www.futura-sciences.com/ Hêtre : qu'est-ce que c'est ?

Lexpress.fr Réchauffement climatique : à quoi ressembleront les forêts françaises en 2050 ?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :